Guinea Line & Logistics
Location de voitures a Bam...
Maritime : coup double pou...
Conteneurs : l''avenir du ...
Une croissance de 5% par a...
L’UE envenime la dispute a...
Les distributeurs européen...
Le plus gros porte-contene...
La concentration des opéra...
Le Japon à nouveau sur la ...

Track your shipment

Dédouanement
Logistique import
Transit malien

Guinéenews
K@Net Communications
Salimata Diarra

Code de travail

Guinea Line & Logistics

22, May 2005
La Commission européenne a lancé des enquêtes pour neuf catégories d’importations de textiles chinois. Elle a révélé que les ventes de T-shirts et de fil de lin ont augmenté respectivement de 187% et 56% depuis le début de l’année 2005.

La production et les ventes de fil de lin en contrepartie ont baissé d’un quart en Europe et les emplois de 13%.

Selon les règles de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), l’UE peut imposer temporairement des mesures de contingentement pour réprimer cette vague de textile chinois 15 jours après le début de négociations formelles.

L’enquête de l’UE a débuté le 29 avril et doit durer 60 jours mais des négociations formelles accélereraient la mise en place de mesures de contingentement pour les producteurs européens.

Toute sanction temporaire prendrait fin à fin 2005.

Le gouvernement des Etats-Unis a ouvert une enquête en même temps que l’UE et a déjà imposé des quotas sur les pantalons et les chemises et les dessous en coton fabriqués en Chine.

La promesse de la Chine d’imposer des tarifs douaniers sur ses propres exportations dès le début de 2005 n’a pas eu d’effet appréciable a déclaré M. Mandelson.

L’UE attend tous les détails de ces nouvelles mesures a promis la Chine.

L’enquête de l’UE a révélé que la concurrence chinois fait du tort aux producteurs de textile de Grèce, Portugal et de Slovénie et les pays en voie de développement en sont aussi très affectés.

BBC
A venir bientot...



©2004-2018, Guinea Line Logistics. Tous droits reservés.
Site réalisé par K@Net Communications